Small Fonts Default Fonts Large Fonts

Plus de 2000 récréations et problèmes mathématiques !

Ce site a été créé en souvenir de DIOPHANTE, mathématicien grec, qui nous a laissé de remarquables ouvrages d'arithmétique. L'objectif est de constituer une vaste bibliothèque de problèmes mathématiques avec les énoncés et les solutions classés par thèmes et selon leur niveau de difficulté et de proposer chaque mois plusieurs problèmes à la sagacité des lecteurs qui ont toute latitude pour envoyer leurs réponses.

Avertissement

Tous les problèmes sont identifiés par un niveau de difficulté :

Très facile

Facile

Moyen

Difficile

Très difficile

Variable

 

D'autre part, les problèmes se traitent généralement à la main et sont alors repérés par l'icône

 

Pour faciliter leur résolution, l'ordinateur peut être utile. Dans ce cas, vous verrez apparaître aussi cette icône

 

Quand l'ordinateur est indispensable, l'icône figure seule.

 

Pour avoir accès aux solutions de chaque problème, cliquez sur solution.

 

Les figures et les graphes ont été réalisés grâce au logiciel Declic.

Avertissement
Open/Close
E669. De l'aplomb pour un surplomb Imprimer Envoyer
E6. Autres casse-tête
calculator_edit.png  

Vous disposez d'un stock de  briques pleines qui ont la forme de parallélépipèdes rectangles identiques et uniformes de 30 cm de longueur.
Avec un nombre entier k fixé à l’avance,il s'agit de concevoir un empilement de k briques, à plat les unes sur les autres, près du bord d’une table et toujours dans la même direction de façon que le tas déborde le plus loin possible sans s’écrouler.
Quand k prend respectivement les valeurs 4,5 et 6, avez vous assez d’aplomb pour que le surplomb dépasse 35cm, 39 cm et 43cm ?
Nota important:
1) un nombre quelconque de briques peut se trouver à n’importe quel niveau dans la pile.
2) il n’est pas nécessaire de pouvoir placer les briques une à une. Les niveaux intermédiaires laissés à eux-mêmes peuvent s’écrouler et seule la configuration finale doit être en équilibre.


Il s'agit d'une variante beaucoup plus complexe de l'empilement logarithmique bien connu.
Michel Lafond et Jean Nicot ont identifié la source française de ce casse-tête qui est l'article "Surplombs maximaux" de J.P. Delahaye paru dans le n°368 de la revue Pour la Science de juin 2008. Ceux qui n'ont pas ce numéro sous la main peuvent consulter sur Internet une abondante documentation accessible en langue anglaise. Au cours des années passées,Mike Paterson,Uri Zwik et bien d'autres auteurs ont publié de très nombreux articles sur ce problème et nous avons retenu Overhang-Paterson & Zwick.
Peut-on empiler 4,5 et 6 briques de 30 cm de longueur pour réaliser successivement des surplombs de 35cm, 39 cm et 43 cm? La réponse est positive dans les trois cas et se trouve illustrée dans la
solution.

 
RSS 2.0 Our site is valid CSS Our site is valid XHTML 1.0 Transitional