Small Fonts Default Fonts Large Fonts

Plus de 2500 récréations et problèmes mathématiques !

Ce site a été créé en souvenir de DIOPHANTE, mathématicien grec, qui nous a laissé de remarquables ouvrages d'arithmétique. L'objectif est de constituer une vaste bibliothèque de problèmes mathématiques avec les énoncés et les solutions classés par thèmes et selon leur niveau de difficulté et de proposer chaque mois plusieurs problèmes à la sagacité des lecteurs qui ont toute latitude pour envoyer leurs réponses.

Avertissement

Tous les problèmes sont identifiés par un niveau de difficulté :

Très facile

Facile

Moyen

Difficile

Très difficile

Variable

 

D'autre part, les problèmes se traitent généralement à la main et sont alors repérés par l'icône

 

Pour faciliter leur résolution, l'ordinateur peut être utile. Dans ce cas, vous verrez apparaître aussi cette icône

 

Quand l'ordinateur est indispensable, l'icône figure seule.

 

Pour avoir accès aux solutions de chaque problème, cliquez sur solution.

 

Les figures et les graphes ont été réalisés grâce au logiciel Declic.

Avertissement
Open/Close
G255. Dénombrements dans un maillage Imprimer Envoyer
G2. Combinatoire - Dénombrements
calculator_edit.png computer.png   
Problème proposé par Gilles Josse

On désigne par T(n) le nombre des triangles non dégénérés dont les sommets sont choisis parmi les n2 points de coordonnées entières d’un maillage carré n x n . Parmi ces triangles, on recense le nombre R(n) des triangles rectangles et le nombre I(n) des triangles isocèles. Quelle est la limite du rapport R(n)/I(n) quand n devient infiniment grand ?
Nota : deux triangles sont considérés comme distincts s’ils ont au plus deux sommets communs.


Philippe Laugerat a calculé les valeurs de R(n) et de I(n) jusqu'à n = 102 et a obtenu sur un total de 187 514 979 616 triangles inscrits dans un maillage 102 x 102, 375 863 668 triangles rectangles et 277 124 920 triangles isocèles. En l'absence de formules générales pour ces deux varaiables, aucune loi n'est apparue clairement dans la limite du ratio R(n)/I(n) quand n tend vers l'infini. Le problème reste donc ouvert.

 
RSS 2.0 Our site is valid CSS Our site is valid XHTML 1.0 Transitional