Small Fonts Default Fonts Large Fonts

Plus de 2000 récréations et problèmes mathématiques !

Ce site a été créé en souvenir de DIOPHANTE, mathématicien grec, qui nous a laissé de remarquables ouvrages d'arithmétique. L'objectif est de constituer une vaste bibliothèque de problèmes mathématiques avec les énoncés et les solutions classés par thèmes et selon leur niveau de difficulté et de proposer chaque mois plusieurs problèmes à la sagacité des lecteurs qui ont toute latitude pour envoyer leurs réponses.

Avertissement

Tous les problèmes sont identifiés par un niveau de difficulté :

Très facile

Facile

Moyen

Difficile

Très difficile

Variable

 

D'autre part, les problèmes se traitent généralement à la main et sont alors repérés par l'icône

 

Pour faciliter leur résolution, l'ordinateur peut être utile. Dans ce cas, vous verrez apparaître aussi cette icône

 

Quand l'ordinateur est indispensable, l'icône figure seule.

 

Pour avoir accès aux solutions de chaque problème, cliquez sur solution.

 

Les figures et les graphes ont été réalisés grâce au logiciel Declic.

Avertissement
Open/Close
E626. Pour vous donner la migraine Imprimer Envoyer
E6. Autres casse-tête
calculator_edit.png  

Après les problèmes E614, E 615 et E624, c’est un quatrième tour de cartes qui est proposé.
Diophante accompagné de ses deux acolytes Hippolyte et Théophile montre au public un jeu de 53 cartes en parfait état sans carte biseautée ni signe visible sur les cartes. Ce jeu comporte les 4 couleurs (Pique, Cœur, Carreau, Trèfle) et un joker.
Une personne dans la salle (sans aucune connivence avec les trois amis) tire une carte qu’elle garde avec elle et divise les 52 cartes restantes en deux paquets de 26 cartes qu’elle donne respectivement à Hippolyte et à Théophile. Chacun d’eux prélève deux cartes du paquet qu’il a reçu et les donne à Diophante. Après quelques secondes de réflexion, celui-ci annonce la carte qui a été tirée par la personne de la salle.
Quel est le « truc » qui permet à Diophante d’annoncer la bonne carte?



Julien de Prabère a une approche originale pour traiter le problème et nous invite à nous plonger dans l'abondante littérature sur la magie des cartes mémorisées et à entrer dans l'univers des chapelets. Il reste à savoir si Diophante, Hippolyte et Théophile ne vont pas attraper une effroyable migraine en essayant d'apprendre par coeur des arrangements de 53 cartes.
On trouvera par ailleurs une solution plus traditionelle E626 qui fait appel à des raisonnements déductifs.
 
RSS 2.0 Our site is valid CSS Our site is valid XHTML 1.0 Transitional